some image

Géomatique & Surveillance

Nos prestations et services

Pour être à même d'effectuer des mensurations techniques et de précision, sigeom sa dispose des instruments nécessaires pour atteindre des précisions de l'ordre de 5/10ème de mm par km en altimétrie et submillimétrique (pour une échelle de réseau appropriée) en planimétrie.

Mais le niveau de précision n'est pas le seul paramètre à entrer en jeu. Il est en effet très important, avant toute chose, de bien cerner les exigences de la clientèle et de mesurer ses besoins afin de la conseiller quant à la meilleure solution possible pour elle, selon le rapport précision/prix.

Ceci est rendu possible par la polyvalence des connaissances des collaborateurs du bureau et notamment en ce qui concerne les contraintes des matériaux utilisés dans les métiers de la construction. Ainsi, tout mandat de mensuration technique et de précision sera précédé par une analyse des besoins lors de discussions avec le client. Ceci permet de clarifier les demandes et de rappeller que la réalité du terrain dicte quelquefois la gamme de précision à atteindre. Tout ceci évite la mise en oeuvre d'efforts gigantesques et coûteux pour atteindre une précision qui n'est pas nécessaire.

Associé à l'effort de transparence des résultats, ceci nous permet de proposer à nos clients un service de qualité, une garantie de résultats efficaces et économiques et une capacité d'archivage des données qui seront ainsi pérennes. Ceci est spécialement important dans le cas de grands chantiers qui s'étendent sur plusieurs années.


Relevé topographique

Relevé de terrain, d'infrastructures et de bâtiments existants pour études à l'aide de différentes méthodes de mesures. sigeom sa vous propose une méthode adaptée à vos besoins en gardant un rapport qualité/prix correct.

  • relevé par GNSS, pour une mesure ponctuelle en terrain dégagé
    précision ± 3-4 cm,
  • relevé par topométrie, pour une mesure ponctuelle en terrain difficile ou recouvert (végétation, dégagement restreint, souterrain,...) ou lorsqu'une certaine précision est nécessaire
    précision ± 3-4 cm,
  • relevé de masse par scanner laser, acquisition d'un nuage de point,
  • relevé de masse par photogrammétrie aérienne et terrestre, utilisation de drones professionnels

Résultats et produits :

  • plan topographique avec modèle de représentation personnalisable, superposition d'orthophoto haute résolution,
  • modèle numérique de terrain (MNT) avec courbes de niveau et lignes de ruptures,
  • modèle numérique de surface (MNS) haute densité sous une forme de grille régulière (trame) dont la résolution est définie par le cahier des charges (finesse du rendu), utilisable dans les logiciels SIT-SIG pour des analyses spatiales,
  • extraction, dessin et habillage de profils en long/travers issus de la photogrammétrie aérienne et terrestre, utilisation de drones professionnels
  • livraison des résultats sous forme papier ou numérique,
  • mise à disposition du client d'une maquette 3D virtuelle par internet pour une pleine exploitation des nuages de point denses. Démonstration bientôt disponible sur ce site internet.

Implantation

Aménagements, routes, chemins, bâtiments, ouvrages d'art, installations industrielles, alignements de précison

  • niveau de précision en fonction de la nature de l'objet à implanter (1 m à 1 mm),
  • calcul et implantation d'axe routier,
  • implantation pour mise à l'enquête, pose et location de gabarits
  • implantation pour terrassement,
  • implantation d'axes pour construction (banquetage),
  • pose et calcul de points fixes pour la construction,
  • aide et accompagnement des entreprises de construction pour l'implantation de détail.

Relevé de bâtiments

Pour projets de rénovation et de transformation:

  • choix d'une méthode de mesure en fonction du cahier des charges, scanner laser ou lasergrammétrie, photogrammétrie,
  • relevés de façades,
  • relevés d'intérieur,
  • coupes de bâtiments,
  • modélisation 3D des volumes habitables,
  • production, intégration et échange de données destinées aux processus BIM (Building Information Modeling),
  • volumétrie des bâtiments utile au calcul des taxes communales (eau par exemple),
  • orthophoto de façade de bâtiment avec une résolution millimétrique.

Mensurations techniques et industrielles de précision

Les mensurations techniques et de précision servent dans le cadre de construction et d'installation. On parle ici d'une précision inférieure à 3 mm. On y a recours dans les cas suivants :

  • Études préliminaires pour implantation fine d'un élément de construction, d'un objet préfabriqué, voire d'une machine dans un environnement dense (approche 2 ou 3D selon le cahier des charges). Relevé 2D ou 3D de précision.
  • Implantation fine d'un élément industriel dans son environnement quand les impératifs économiques primes (ex. mise en place rapide d'un groupe de production dans son environnement à sa livraison dans le but de minimiser de temps d'installation).
  • Implantation d'un élément industriel (générateur électrique, turbine, ..) qui nécessite une grande précision d'implantation (niveau et/ou positionnement plan).
  • Dans le cadre de la construction, lorsque les contraintes dues aux fixations et aux matériaux, qui sont mises en oeuvre lors de construction obligent à maîtriser de manière fine la position des éléments de fixation de la structure. C'est le cas en particulier pour la construction métallique.

Géodésie

La mise en œuvre de la mensuration dans le cadre de grands chantiers de construction, de mensurations officielles, et dans l'application de la géomatique au sens général s'appuie sur un réseau de points de base (ou réseau géodésique) parfaitement intégré au système de coordonnées de la projection Suisse. La géodésie englobe ainsi laMaîtrise de la conception, de la mesure et de la compensation de réseaux géodésiques de précision utiles aux grands chantiers de construction et à la surveillance du terrain de notre territoire.

  • mesure de réseaux géodésiques, positionnement GNSS en mode statique,
  • mesure de réseaux géodésiques, nivellement géométrique de précision,
  • mesure de réseaux géodésiques, topométrie de précision,
  • compensation du réseau GNSS à l'aide de logiciels professionnels et scientifiques (Bernese GNSS Software),
  • compensation du réseau terrestre à l'aide de logiciels rigoureux (LTOP, Trinet+).

Auscultation d'ouvrage

On s'intéresse ici en particulier à l'étude de la déformation d'un ouvrage en phase de construction, puis d'exploitation. L'ingénieur civil aura toujours besoin de valider le résultat de ses calculs par l'observation des déformations prévues d'un ouvrage durant sa construction. On pense en particulier :

  • au tassement de ses fondations (piles et culées dans le cas d'un pont, murs de fondation ,..)
  • aux déformations issues du poids propre de l'ouvrage (tassement des travées,..)
  • aux déformations issues de la poussée du ou des massifs environnant (contraintes sur la voûte d'un tunnel ou d'une tranchée couverte, sur un mur de soutènement par ex.)

De même, on s'intéressera au comportement d'un ouvrage sur le long terme dans sa phase d'exploitation, afin de valider la prédiction de l'ingénieur et de détecter des anomalies mettant en péril son intégrité.

Les résultats recherchés doivent garantir une grande précision (de l'ordre de 1 à 2 mm) et une grande fiabilité, raison pour laquelle la géodésie et la mensuration de précision sont systématiquement mises en œuvre. A titre d' exemple, voici les principaux cas rencontrés :

  • Pont: tassement des piles et culées, déformation des travées, phénomènes de dilatation, mesures en XYZ, précision de ± 2 mm en planimétrie et de ± 1 mm en altimétrie.
  • Tunnel et/ou tranchée couverte, déformation de la voûte dans les massifs meubles par mesures de convergence (topométrie ou "scan"), mesures en XYZ, précision de ± 2 mm.
  • Mur de soutènement, déformation et tassement sous la poussée du terrain, mesures en XYZ (topométrie ou "scan"), précision de ± 2 mm.
  • Bâtiments, tassement des fondations, nivellement de précision (± 1 mm) ou topométrie (XYZ, précision de ± 2 à 3 mm), verticalité des façades (topométrie, précision de ± 2 à 3 mm), déformation des façades de manière ponctuelle (topométrie) ou globale (scanner et/ou photogrammétrie).
  • Elements ponctuel de grande hauteur, antennes, silos,... mesure et contrôle de la verticalité en deux plans perpendiculaires par topométrie (± 2 mm), plomb optique de précision (± 1 mm).

Dans certains cas, dans des environnements d'une grande instabilité, les mouvements de terrain peuvent être si rapides et imprévisibles qu'il est nécessaire d'équiper un ouvrage en construction d'un système d'auscultation permanent. Pour cela, nous sommes à même de vous proposer un système de monitoring complet, intégrant un système de mesure automatique, avec transmission des données par modem et traitement immédiat, puis déclanchement d'alarmes en cas de dépassement du seuil tolérable, et possibilité de consultation en temps réel.

Surveillance de terrain

La surveillance des terrains est généralement mise en application à la demande du géologue et en complément de ses mesures, ceci dans le but de fiabiliser (confirmer) ses observations, et de géoréférencer de manière absolue un phénomène observé non seulement en surface, mais sur une profondeur donnée. Le but étant :

  • la prévention des risques naturels (effondrement, glissement de terrain,...)
  • pour tout projet de construction au sens large, donner une information indispensable au choix de techniques d'excavation et de fondation à appliquer pour garantir la stabilité et la pérennité d'un ouvrage sur le long terme.

Les résultats recherchés doivent garantir une certaine précision (de l'ordre de 5 mm à plusieurs cm ou dizaines de cm selon les cas à étudier), ce qui ouvre le champ de technologie à mettre en œuvre au cas par cas. Voici plusieurs exemples de solutions :

  1. Grande précision (de 5 mm au cm) à petite ou grande échelle :
    • Mise en pratique de la géodésie
    • Interventions ponctuelles ou monitoring (système de mesure et gestion en continu..)
  2. Moindre précision (du cm au dm) à petite échelle :
    • Mise en pratique de la topométrie classique
    • Mesure GNSS, mode statique rapide
    • scan de petite ou moyennes surfaces (jusqu'à 1000 m²)
    • Mise en application des techniques de l'imagerie géomatique, acquisitions d'images par drone, photogrammétrie terrestre, ...
    • Interventions ponctuelles ou monitoring (système de mesure et gestion en continu)
    • Développement de solutions de monitoring GNSS, exemple: GLACIORISK
  3. Moindre précision (du cm au dm) à grande échelle :
    • Mesure GNSS en mode statique rapide
    • Scan de grandes surfaces par Lidar, radar, ...
    • Mise en application des techniques de l'imagerie géomatique
    • Interventions ponctuelles ou monitoring (système de mesure et gestion en continu..)